La tendinopathie

La tendinopathie est une inflammation de la gaine d’un tendon. Elle peut être aiguë ou chronique et toucher plusieurs populations différentes. Tour d’horizon et explications sur cette affection fréquente et douloureuse.

Tendinopathie

Qu’est-ce-que la tendinopathie ?

Les tendons sont des « cordes » qui s’insèrent sur l’os jusqu’aux corps charnus des muscles. Comme tous les éléments dans le corps, ils sont entourés de fascias qui les soutiennent, les protègent et les aides à glisser et bouger correctement par rapport aux autres structures voisines.

L’inflammation est une réaction du corps en réponse à une agression subie pour se protéger. Elle devient problématique lorsqu’elle persiste trop longtemps et/ou qu’elle est très douloureuse.

La tendinopathie est l’inflammation de la gaine du tendon. Elle fait partie des troubles musculo-squelettiques (voir l’article dédié). Elle provoque de vives douleurs aux mouvements, à la palpation tendineuse localisée, à l’étirement musculaire et les amplitudes articulaires sont diminuées. Les plus fréquentes sont au niveau de la coiffe des rotateurs (épaule), des épicondyles (coude) et du tendon d’Achille (pied). Elle peut engendrer des douleurs chroniques et aller jusqu’à la calcification du tendon à long terme.

Tendinopathie

 

Qui peut être affecté par la tendinopathie ?

Elle peut être aiguë suite un traumatisme direct (une chute, lors d’une pratique sportive), ou chronique (défauts de posture et micro-traumatismes).

Ainsi, elle touche le plus souvent les sportifs et les personnes ayant une profession imposant des gestes répétitifs sans oublier les mères au foyer.

Tendinopathie

Comment traite-t-on la tendinopathie ?

On la diagnostic par échographie ou IRM.

Le traitement repose sur la régénération des tissus lésés (gaine et tendon). Classiquement, on préconise du repos. Les médecins prescrivent des antidouleurs et/ou des anti-inflammatoires. Si les douleurs persistent, ils peuvent avoir recours à l’injection locale de corticoïdes. En général, il faut trois semaines de repos pour se remettre correctement d’une tendinopathie.

Lorsqu’il y a une calcification, le traitement de kinésithérapie par onde de choc sera réalisé.

Qu’elle soit aiguë, chronique et/ou calcifiante, l’accompagnement ostéopathique améliore les symptômes.

Tendinopathie

Quelle est la vision de l’ostéopathie ?

Il faut rappeler que c’est l’inflammation locale qui est douloureuse. Après la première consultation manuelle au cabinet de l’ostéopathe pour une tendinopathie, la douleur principale sera toujours présente. Cependant, les amplitudes articulaires pourront être améliorées, après quelques jours la douleur pourra être diminuée et la guérison potentialisée.

Pour l’ostéopathe, la prise en charge d’une tendinopathie dépendra de sa chronicité et du profil du patient. Mais il faut retenir que le traumatisme direct chez le sportif ou les micro-traumatismes par gestes répétés ne sont que les facteurs déclenchants. En recentrant cette affection dans le schéma global du patient, avec un interrogatoire précis, une bonne observation et des tests palpatoires, l’ostéopathe cherche l’origine du problème.

Effectivement, et heureusement, tous les sportifs ou les personnes travaillant en faisant des gestes répétés ne développent pas forcément une tendinopathie. L’analyse personnalisée permet de mettre en place un traitement cohérent et de prodiguer des conseils pour éviter au maximum les récidives.

Natacha HULAK Ostéopathe D.O.