Le secret du toucher ostéopathique

L’ostéopathie se concrétise, entre autre, par son toucher particulier. Selon Pierre Tricot, cela requière la mise en place de plusieurs critères pour être efficace. Dans une consultation ostéopathique le thérapeute prend le temps d’écouter et toucher son patient pour répondre à sa plainte.

Le toucher ostéopathique

« L’acte ostéopathique, corps à corps étrange, est un dialogue silencieux entre patient et thérapeute, à la rencontre du mouvement et de l’immobilité. Si la main en est l’interface, le toucher en définit le sujet, la nature, la qualité, la profondeur. »[1]

Selon Pierre Tricot, le toucher ostéopathique requière la mise en place de plusieurs critères pour être efficace. Tout d’abord, les critères subjectifs que sont la présence (ici et maintenant), l’attention (rien n’est plus important que le patient) et l’intention (de soigner). Puis, les critères objectifs de densité, tension et de vitesse.[2] En effet, le bénéfice du toucher dépend du niveau d’attention, de présence et de disponibilité intérieure du soignant qui reçoit en retour l’abandon, la confiance et les confidences du patient. Enfin, par des récepteurs, notamment de Merkel, le toucher libère des neurotransmetteurs qui agissent comme des médicaments sur la douleur physique mais aussi sur l’équilibre chimique du cerveau et donc le mental.

Dans une consultation ostéopathique le thérapeute prend le temps d’écouter et toucher son patient, lui donnant un sentiment de stabilité, d’équilibre. Ce toucher apporte également des bénéfices physiques, mentaux et émotionnels ; il permet, entre autre, de prévenir ou d’abaisser les douleurs induites, de diminuer le seuil du stress, d’améliorer la communication verbale et non verbale[3] et de ré-apprivoiser son corps.

Natacha Hulak, ostéopathe DO

 

[1] Cassourra A., Le Toucher Ostéopathique, extrait de la Revue de Médecine Manuelle Ostéopathie n° 35 – Juillet 2011, p. 41-44

[2] Bel F., Cours d’ostéopathie tissulaire, IDO, 2010-2011

[3] Fedor M.C, Grousset S.,  Leyssene-Ouvrad C., Malaquin-Pavan E., Groupe national Toucher S.F.A.P. Société Française d’Accompagnement et de Soins Palliatifs, Pôle Qualité de vie, des soins et de l’accompagnement, « Le toucher au cœur des soins : Phase 1 », Guide pour la pratique, la formation et l’évaluation en soins infirmiers, Décembre 2007