Consultation

Le déroulement d’une consultation ostéopathique peut se diviser en 5 étapes pour une durée moyenne de 45 minutes à 1 heure.

Interrogatoire

L’ostéopathe vous demandera de lui décrire précisément votre douleur afin de commencer à identifier quelles structures de votre corps peuvent être en souffrance. Il s’intéressera ensuite à vos antécédents : accidents, traumatismes, interventions chirurgicales, maladies et traitements…

Votre praticien s’intéressera également à toutes les manifestations de votre corps, même les choses qui pourront vous sembler parfois éloignées de votre motif de consultation car il recherche à comprendre globalement votre fonctionnement pour prendre en charge votre douleur de la manière la plus efficace.

Examen clinique

L’ostéopathe doit avant toute prise en charge ostéopathique, s’assurer que votre douleur ne relève pas du domaine médical ou ne demande pas des examens complémentaires pour travailler en toute sécurité (radiographies, examens biologiques…). En cas de doute, vous êtes orientés chez votre médecin traitant pour un avis médical ou des examens complémentaires.

Tests et diagnostic ostéopathique

La phase d’examen clinique n’ayant révélé aucune contre-indication au traitement, l’ostéopathe observera votre posture. Il testera ensuite diverses structures de votre corps (os, muscles, viscères, organes…) et pourra même être amené à vous tester de la tête au pieds, même pour une douleur très locale.

Traitement ostéopathique

L’ostéopathe corrigera des dysfonctions qu’il aura mises en évidence lors de la phase de test dans le but de récupérer la mobilité de la zone restreinte. Il utilisera pour ceci différentes techniques, selon votre profil et vos besoins du moment.

Tests de vérification

L’ostéopathe vérifiera l’impact de son traitement en évaluant la mobilité de votre corps en vous faisant faire de nouveau certains mouvements simples pour comparer vos mouvements avant et après le traitement.

Il est important de noter que la douleur peut encore être présente après le traitement et même parfois être légèrement augmentée. Ceci arrive parfois et est dû à une réaction inflammatoire normale quand on libère des tissus, muscles ou articulations qui étaient dans un état de dysfonctionnement prolongé. Les douleurs diminuent généralement dans les 72h après la première séance et une amélioration notable est souvent ressentie dés la première semaine après le traitement.
Néanmoins, souvent la douleur est diminuée dés la fin de la séance et la mobilité améliorée.